Galerie

Bertille…a la parole


Nous recevons aujourd’hui, après Stéphanie Siogouni, Bertille Akpetou, étudiante en année de Master à Bielefeld dans le cadre de notre rubrique …a la parole, et ce, en vue de nous informer sur ses expériences et bénéficier de son expertise.

 Msa: Bonsoir Bertille! J’avoue être vraiment heureuse d’échanger avec toi. Merci d’avoir répondu à l’invitation. Comment vas tu?

Bertille: Bonsoir Michelle, je suis également ravie. Je me porte bien, merci.

Msa: Très bien! Dans le cadre de la rubrique que j’anime pour le groupe Eburnea,   Je souhaiterais apprendre de tes expériences en Allemagne si cela te sied.

Bertille: Oui, pas de problème. On peut y aller.

Msa: Depuis quand es-tu en Allemagne?

Bertille: Je suis ici depuis octobre 2009 et je suis venue en tant que fille Au-pair.

Msa: 8 ans déjà! Dans quel état de l’Allemagne vis-tu?

Bertille: Oui, les années passent vite. Je suis dans le Nordrhein-Westfalen (Rénanie-du-Nord-Westphalie), plus précisément dans la ville de Bielefeld.

Msa: Qu’est ce qui t’a motivée à participer au programme « Aupair »?

Bertille: C´était un hasard au fait. J´avais vu des numéros de personnes organisant des voyages pour des filles Au-pair au département d´Allemand de l´université de Cocody. J´ai tenté ma chance et ça a marché. J´avoue qu´au début, j´étais très sceptique car il fallait faire attention pour ne pas se faire gruger.

Msa: Et comment as tu procédé?

Bertille: Je suis entrée en contact avec ces personnes. Elles travaillaient avec une agence Au-pair basée à Munich (je crois bien). L´agence s´est donc chargée de me trouver une famille. Tout a été très rapide chez moi. J´avais commencé les démarches en février 2009 et déjà en septembre de la même année, j´ai pu obtenir le visa. En retour j´ai dû payer une somme d´argent (je préfère taire le montant) à ces deux personnes, après bien sûr l’obtention de mon visa. C´était la condition posée.

Msa: Ah bon! Ce qui veut dire qu’il y a donc des agences qui exigent de l’argent?

Bertille: Ces deux personnes oui. Mais elles ne prennent de l´argent que si tu as obtenu ton visa. Au cas où ça ne marche pas, tu ne leur dois rien. J´ai trouvé cela personnellement bien. Ça montre un peu plus de crédibilité et de sérieux. En plus elles m´ont même donné le numéro de l´agence de Munich pour que je puisse moi même tout vérifier. C´est la raison pour laquelle j´ai tenté ma chance.

Msa: Comment tes parents, ton entourage ont considéré le projet? Avais-tu leur soutien?

Bertille: Comme tous parents ils étaient naturellement inquiets. Mais j´ai pu obtenir leur soutien. Au département d´Allemand il n´y avait que deux de mes amies qui le savaient.

Msa: Etant encore dans ton pays, comment communiquais-tu avec la famille d’accueil?

Bertille: Par mail mais aussi quelquefois par téléphone. Même si c´était très difficile de les comprendre au téléphone. C´est là j’ai su qu’il y allemand et allemand. C’était la première fois que je parlais avec des Allemands.

Msa: Rire. Je l’affirme aussi. Et comment la famille t’a accueillie?

Bertille: Très bien. J´ai fait mon année Au-pair à Köln (Cologne) mais j’ai pu avoir un vol pour Düsseldorf. Donc j’avais peur quand j’étais dans l´avion que la famille arrive en retard à l´aéroport où même ne vienne pas du tout. Tu ne peux pas savoir combien j’étais soulagée quand j’ai vu la pancarte avec la phrase « Herzlich Willkommen Bertille »; C´était la Gastmutter et les enfants.

Msa: La peur est évidente. Comment s’est passée ton intégration dans la famille aussi bien que dans le pays?

Bertille: Pas facile. Mais tu sais, quand on décide d´aller dans un pays étranger, il faut s’attendre à des difficultés. J’essayais tant bien que mal de m´adapter. C’est tout.

Msa: Tu as vraiment raison. Etant dans la famille d’accueil, quels étaient tes droits et devoirs?

Bertille: M´occuper des enfants, jouer avec eux, arranger leur chambre, les accompagner à l´école ou au jardin et ensuite aller les chercher. J’avais aussi droit à des jours de repos. le plus souvent les weekends. J’avais trois enfants.

Msa: Et en dehors des enfants?

Bertille: Dans la famille je ne m´occupais que des enfants.

Msa: Très bien! tu as parlé un peu plus haut de certaines difficultés: Peux-tu nous en partager  certaines, toi qui vis en Allemagne depuis plusieurs années?

Bertille: Le problème de la langue, même si je l’ai étudiée au pays. Il y a aussi le fait que les Allemands ne sont pas trop ouvert. Mais il faut reconnaître qu’aller à l´étranger rime quelquefois avec difficultés. C´est pour cela j´ai préféré le mot « Adapter »à « Intégration ».

Msa: Bon à savoir! quelle expérience as-tu obtenu de ton séjour aupair?

Bertille: J’ai appris à être responsable, mais j’ai aussi grandi intérieurement. Gérer trois enfants qui ne sont pas les siens, ce n’est pas du tout facile.

Msa: Qu’as tu fais après le séjour Aupair qui ne dure qu’ un an? Durant toutes ces années jusqu’à présent?

Bertille: Après le séjour d´au-pair,j´ai fais 18 mois de FSJ (Freiwilliges Soziales Jahr = Année de volontariat) et j´allais parallèlement aux cours de Langues. Ensuite j´ai repris les cours à l´université. J´ai fais mon Bachelor en « Deutsch als Fremdsprache » et depuis deux semestres je fais mon Master en « Erziehungswissenschaft ».

Msa: Pour terminer raconte un peu ta situation gaou en Allemagne.

Bertille: lol. Je passe c´est trop fort.

 Msa: Rire! ah non! Bizarrement c’est la partie que j’aime.
Bertille: Pardon Michelle, laisse cette affaire pardon.
Msa: Rire. Okay je laisse! Comment envisages-tu l’avenir après tes études? Rester en Allemagne ou retourner en Côte d’Ivoire pour exercer ton métier?
Bertille : Je ne sais pas encore. L´avenir nous le dira.
Msa: Bertille nous sommes à la fin de la discussion. Je te remercie pour ta disponibilité et ton temps. Aussi merci d’avoir partagé ton expérience avec nous.
Bertille:  Ça été aussi un plaisir pour moi. Merci également à toi de m´avoir offert cette opportunité.
Msa: Pas de quoi! Surtout bon courage pour la suite! J’admire vraiment ton courage.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s