Galerie

Dédicace de « Souvenir d´un passé récent » le 9 décembre à Bamberg

C´est un grand honneur pour nous de vous inviter à la dédicace du livre « Souvenir d´un passé récent » qui se tiendra à Bamberg le vendredi 9 décembre à partir de 18h00.

La dédicace est ouverte à tous: communauté francophone à Bamberg, étudiants et habitants deBamberg  intéressés par la culture et la litérature ivoirienne, curieux…

L´auteur David So se tiendra à votre disposition pour les questions et les dédicaces signées. Ne ratez pas cette occasion!

14938093_1204426246281608_5879581051228082195_n

Publicités

Jena Juillet 2012 – début d´une belle aventure

La première rencontre officielle à Jena en juillet 2012 marque le début de Eburnea. Deux des trois membres fondateurs, Tenin Soro et Jean Nicaise Balou sont présents à ce RDV important et communique leur idée de se retrouver, de s´entraider et leurs motivations.

weimar-2011

Pour la petite histoire il faut noter que pendant l´été 2011, trois étudiants ivoiriens ( Tenin, Jean Nicaise et David) en Allemagne se retrouvent dans les villes de Jena et Weimar. Ils étaient étudiants en germanistique à l´université de Cocody (Abidjan), amis et sont très heureux de se revoir.

Après des échanges il leur vient l´idée de réunir d´autres ivoiriens étudiants en Allemagne. L´intégration n´est pas toujours évidente et il serait bien de partager les expériences et de s´entraider du mieux qu´on peut. Dans un premier temps, ils s´attelent à contacter d´autres étudiants en germanistique vivant en Allemagne en tant qu´étudiants, Au-pair ou Azubis*.

Après plusieurs mois d´échanges Jean Nicaise invite les uns et les autres à Jena, où il étudie. Sept personnes se retrouvent à Jena pour décider de la création d´une association, du nom, des objectifs et des activités concrètes. Au programme il y a des moments de réflexion, un repas d´ensemble et une fête ivoirienne, à laquelle les habitants de Jena sont conviés. Jena peut goûter pendant cette fête aux délicieuses tranches d´alloco et danser au rythme de la musique ivoirienne. L´initiative est saluée par les invités présents, qui encourage et félicite le groupe.

Après des échanges intéressants il est décidé que le groupe s´appelerait AAGA. Comme objectifs à court-terme le groupe décide d´informer sur son existence, de convaincre d´autres personnes susceptibles  d´adhérer à l´association et de prélever une cotisation mensuelle pour le financement des activités. De cette rencontre chacun retourne avec de beaucoup d´espoir.

De 2012 à aujourd´hui, Le groupe est passé de AAGA à Eburnea en passant par AECIA et de 7 membres à 50 environ. Les objectifs ont été réajustés au vu de l´évolution des membres. Loin d´être une promenade de santé, l´histoire de Eburnea est parsemé de troubles et d´incompréhensions, qui auraient pu occasionné la fin du groupe. Cependant nous sommes décidé à continuer de nous entraider, rester et évoluer ensemble.

Dans les prochains articles, nous partagerons d´autres highlights du groupe Eburnea et d´autres  astuces qui nous permettent de tenir ensemble.

La rédaction